Une semaine sur deux.Tome 1 & 2.

Pacco, Une semaine sur deux, Fluide Glaciale, 2012-2013

Après sa rupture, Pacco s’occupe seul, une semaine sur deux, de sa fille : une petite fille au caractère bien trempé qui lui en fait voir de toutes les couleurs… C’est son quotidien de père célibataire que Pacco nous retranscrit ici avec beaucoup d’autodérision et de tendresse pour celle qui constitue sa principale source d’inspiration : une tornade surnommée Maé.

album-page-large-15777Dans le tome 1, père et fille emménagent dans leur nouvel appartement. Pacco tente d’expliquer le divorce à sa fille de 6 ans : « parce que parfois les papas et les mamans ne s’aiment plus assez pour continuer à vivre ensemble. »

941658398Pour que les choses soient moins difficiles, sans doute, Pacco essaye de faire relativiser sa fille en faisant ressortir les points positifs de cette nouvelle situation : « Tu auras tout en double, deux maisons, deux chambres… »  Mais Maé n’a pas vraiment l’air traumatisé par la séparation de ses parents. Elle a su très vite en tirer parti.

argumentsPacco doit alors se réorganiser pour pouvoir jongler entre son métier d’illustrateur de BD et son rôle de parent. Un rôle qu’il doit réviser car devenu plus important. En effet, une semaine sur deux, il est à la fois père et mère.

Pacco-575x850Dans le tome 2, Maé a sept ans. Elle déborde toujours autant d’énergie. Pacco nous partage l’angoisse d’un père qui voit sa fille grandir trop vite ; c’est d’autant plus difficile lorsque l’on a gardé une âme d’enfant et que l’on se refuse de vieillir.

51UHl7QMMOLPacco illustre très bien – sous forme de sketch – le quotidien d’une garde partagée et les difficultés que cela comporte pour l’enfant et les parents. Nous avons ici la vision masculine de cette situation, et une fois n’est pas coutume ! Avec Le guide du Mauvais Père de Delisle, nous avions déjà un petit témoignage de ce que voulait dire être père au quotidien lorque l’on est  « père au foyer ». Ici, nous avons une autre approche encore. Pacco partage avec nous son quotidien en tant que père célibataire dans une BD drôle et émouvante.

Les premières planches m’ont tout de suite fait penser aux excellentes BD de Margaux Motin. C’est après quelques recherches rapides que j’ai appris qu’ils travaillaient ensemble et pas que… Elle fait d’ailleurs son apparition dans le tome 2 d’une semaine sur deux. Voilà ma foi un bon et beau duo.

Et s’il fallait mettre une note :

Publicités

4 réflexions au sujet de « Une semaine sur deux.Tome 1 & 2. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s