La pyramide des besoins humains

Caroline Solé, La pyramide des besoins humains, L’école des Loisirs, 2015

Christopher est un collégien en fuite. Dans le train qu’il le mène au cœur de Londres, il se réjouit d’avoir échappé au contrôle de maths ainsi qu’aux « gnons » d’un père alcoolique.

Résultat de recherche d'images pour "la pyramide des besoins humains"

Alors qu’il cherche refuge dans une boutique d’informatique, il tombe nez à nez avec une affiche publicitaire qu’il l’intrigue, l’interpelle, l’appelle même : « on te veut TOI, TOI AUSSI, JOUE TA VIE ». La publicité fait mouche. « Ça me tape dans l’œil tout de suite. Comme si je pouvais échanger mon destin, troquer mon duvet crasseux contre un manteau de fourrure, et peut-être aussi une famille. » Il s’agit en fait d’un appel à candidature pour un jeu de télé-réalité : la pyramide des besoins, inspiré de la théorie de Maslow qui classe les besoins humains selon cinq catégories. Ce jeu met alors à disposition des candidats « un espace en ligne pour publier des messages, des photos et des vidéos afin de se constituer un réseau. Ils doivent prouver chaque dimanche, que leurs besoins du niveau en cours ont bien été satisfaits en rédigeant un texte de 500 caractères maximum. Le nombre de votes obtenus sur ce texte permet à un candidat d’accéder ou non au niveau supérieur ».

20180121_181657.jpg

La théorie de Maslow est assez simple à saisir : un être humain doit satisfaire ses besoins d’un niveau inférieur avant de pouvoir passer au suivant. Explication par l’exemple : « Un affamé aurait besoin de manger avant de pouvoir travailler, un sinistré de réparer son toit avant de fonder une famille, un artiste qu’on reconnaisse son talent avant de pouvoir se réaliser spirituellement, ect ». Un jeu a priori perdu d’avance pour Christopher qui habite sur un morceaux de carton humide et se nourrit d’un hot dog par jour. Que nenni. Son profil détonne. Les milliers de clics le propulsent  loin devant les autres candidatures. Les médias s’emballent. Les fans s’exaltent. ChristopherScoot54 est la célébrité que tous cherchent à des-anonymiser.

La pyramide des besoins humains c’est le choc entre deux antipodes : les paillettes, la célébrité, le faste face à la crasse, la transparence, la misère. Une diatribe violente et percutante d’une société voyeuriste et attentiste. Un voyeurisme accentué et assumé par la télé-réalité et les réseaux sociaux canaux qui véhiculent des images et des vidéos toujours plus violentes les unes que les autres répondant à une audience avide et friande de spectacles morbides.

Bref l’auteure mène ici une réflexion très intéressante sur notre société du buzz. Amis prof-doc à vos commandes, je vous conseille cette acquisition (dans la sélection de #defibabelio ado cette année) !

Et s’il fallait mettre une note : ☆☆

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s