Là où vont les fourmis

Plessix, Le Gall, Là où vont les fourmis, Casterman, 2016

Où vont les fourmis ? C’est la question que se pose Saïd à longueur de journée. Désespérée par sa quête vaine et surtout non lucrative sa mère missionne Hadj, le grand- père de Saïd, pour prendre ce petit rêveur en main. Ni une, ni deux Saïd devient gardien de chèvres.
Résultat de recherche d'images pour "là où vont les fourmis"

Terrorisée par la nuit noire, ce jeune berger désemparé trouve  réconfort auprès de Zakia une chèvre « savante » dotée de la parole. Une chèvre qui sera vite convoitée par un vilain marchant. Il faut prendre la fuite pour préserver cette prodigieuse chèvre des mains de cet ignoble et cruel personnage. Le chemin des fourmis devient le chemin salvateur à suivre. Elles permettront à Zakia et Said de déjouer les djinns et les sortilèges pour finalement trouver un sens à leur vie. Au bout du voyage se trouve la vérité. L’amour triomphera.

Résultat de recherche d'images pour "là où vont les fourmis"

Cette BD a a priori tout d’un conte enfantin : un graphisme tout en rondeur, des couleurs toute en douceur, des méchants, des gentils, des animaux qui parlent, des légendes, des sortilèges, des enchantements désenchantés… Bref les ingrédients parfaits pour faire rêver nos petits. Mais pas d’inquiétudes, il y a de quoi régaler les plus grands. Les auteurs font voyager les lecteurs à travers des paysages aux décors orientaux dignes des milles et une nuits, dépaysants à souhaits, les dialogues entre la chèvre savante et Saïd plein d’humour sont savoureux et enfin la quête initiatique de nos personnages fera certainement échos chez plus d’un d’entre nous… Un très beau moment de lecture pour tous donc.

Résultat de recherche d'images pour "là où vont les fourmis"

Et s’il fallait mettre une note : ★★★★★

bd_de_la_semaine_pti_black

                                                                                   Chez Mo’

Publicités

30 réflexions au sujet de « Là où vont les fourmis »

  1. j’en parlerai chez moi cette semaine mais curieusement, même si ‘est enfantin de premier abord, mon lecteur de 8 ans est un peu passé à côté, finalement, je pense que c’est un conte pour les plus grands.

  2. Oh mais oui, je l’avais déjà repéré cet album ! du coup je re-note, car il est très tentant ! Décidément, un bon cru ce mercredi ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s