L’esprit de Lewis

Santini, L’esprit de Lewis – Acte 1, Métamorphose, 2017

Angleterre, 30 novembre 1898. Le ciel est gris. Le cœur de Lewis est lourd. C’est le jour des funérailles de sa mère. Inconsolable, sous le choc, le jeune homme retrouve ses sœurs devant le notaire : sa mère lui a légué un héritage colossal en échange il devra prendre soin de ses sœurs. Mais tout ce qui intéresse Lewis est le manoir de son enfance à Childwickbury. Persuadé que le spleen et la solitude  l’aideront à accomplir son rêve : écrire son premier roman.

Image associée

Mais le chagrin est insurmontable. Il peine à trouver l’inspiration. Il désespère. Puis très vite, il doit faire face à des phénomènes étranges. Fatigue ? Hallucination ?

Résultat de recherche d'images pour "l'esprit de lewis"

Une nuit l’étrange donne son nom  : Sarah, une lady vaporeuse et amnésique. Notre dandy se révèle être dans cette situation un personnage atypique qui détone complètement dans cette Angleterre victorienne. Loin de s’inquiéter de cette apparition, Lewis apprivoise le fantôme jusqu’à en tomber amoureux. Sarah lui offre la preuve de son amour en lui transmettant le don de l’écriture. Une frénésie s’empare de notre gentleman. Son premier roman est bouclé en l’espace de quelques jours. Les retombées ne tardent pas…

Très peu friande du fantastique habituellement, je suis tombée sur cette BD lors d’une recherche  bibliographique dans le cadre d’un projet littéraire avec une classe de 4e autour de la figure du fantastique. Me rappelant l’avoir vu ici et là sur la blogosphère, notamment chez Noukette, je l’ai ajouté à ma commande CDI. A la réception de cette BD, j’ai tout de suite été attirée par ce bel objet à la couverture magnifique. Mon émerveillement n’a cessé de croître au fil des pages. Nous sommes très loin ici du macabre. Le propos est élégant. Le trait est beau. L’atmosphère est envoûtante. Du gothico-romantique classieux digne des grandes œuvres littéraires. Bref vivement l’acte 2 !

Et s’il fallait mettre une note : ★★★★★

bd_de_la_semaine_pti_black

Chez Moka

Publicités

39 réflexions au sujet de « L’esprit de Lewis »

  1. J’avais vu de bonnes critiques sur la BD de la semaine, je l’ai lue et assez mitigé. L’ambiance est vraiment spéciale et les dessins assez chouettes, mais ca doit être le côté glauque qui m’a pas accroché.

  2. je ne suis pas fan du fantastique, mais comme je le dis souvent, je me suis déjà laissée agréablement surprendre alors évidemment, je note, car les illustrations me plaisent! et puis Santini…

  3. Vivement l’acte 2 oui. Comme toi, sans Noukette, je serais passée à côté 😉
    Mon fils ainé l’a lu. Ça marche aussi bien avec des Sixièmes 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s