ZAÏ ZAÏ ZAÏ ZAÏ

Fabcaro, Zaï Zaï Zaï Zaï, 6 pieds sous terre éditions, 2016

Fab, un bédéiste, se rend dans un supermarché mais au moment de régler, il se rend compte qu’il n’a pas sa carte de fidélité. Il explique à l’hôtesse de caisse que cette dernière serait restée dans la poche d’un autre pantalon. Mais dans la société où vit Fab, ce crime  ne doit pas rester impuni (se rendre dans un magasin sans la carte de fidélité de celui-ci donc). Le vigile du centre commercial est tout de suite alerté . Mais Fab prend la fuite. Il devient l’ennemi n°1. Un road movie commence.

Résultat de recherche d'images pour "zai zai zai zai fabcaro"

Dans la société dans laquelle vit Fab être auteur de BD est la loose totale. On parlerait presque de petite délinquance. Lorsqu’il commet le crime d’aller faire ses courses sans sa carte de fidélité, c’est la société entière qui se questionne sur la violence des quartiers populaires. La société, en alerte, se divise en deux catégories. Il y a ceux qui se hâtent de crier à l’insécurité causée par une politique trop laxiste. Et ceux qui se battent contre la stigmatisation des jeunes des quartiers défavorisés. Le fugitif sera finalement capturé et il écopera de la peine maximale : chanter dans un bar restaurant karaoké.

Résultat de recherche d'images pour "zai zai zai zai fabcaro"

Vous l’aurez compris la BD de FABCARO est complètement déjantée. J’ai plutôt l’habitude d’avoir des lectures intériorisées, je laisse très peu paraître l’émotion que me procure ma lecture, au mieux je souris. Pour celle-ci, c’est aux éclats que je riais. L’humour que je qualifierai d’absurde est maîtrisé du début jusqu’à la fin. Le trait des illustrations fin quasi esquissé – qui donne une impression de gravité – dans les propos vient accentuer l’absurdité du comique de situations.

Résultat de recherche d'images pour "zai zai zai zai fabcaro"

Mais peut-on rire de tout ? La réponse ici est oui ! Et on se régale.

Résultat de recherche d'images pour "zai zai zai zai fabcaro"

Dans ce flot de loufoqueries se cache (ou pas d’ailleurs) un véritable message de fond et critique de cette société du buzz, parfois discriminante et raciste où la psychose, la peur de l’autre se propage à vitesse grand V de manière complètement déraisonné. Zaï Zaï Zaï Zaï nous fait rire et réfléchir. C’est un chef d’oeuvre.

Et s’il fallait mettre une note :

bd_de_la_semaine_pti_black

                                                                                            Chez Mo’

 

 

 

 

Publicités

23 réflexions au sujet de « ZAÏ ZAÏ ZAÏ ZAÏ »

  1. Les albums de cet auteur sont excellents ! Bonne découverte de son univers (je ne sais pas pourquoi, j’ai l’impression que tu vas poursuivre 🙂 )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s