Ce n’est pas toi que j’attendais

Fabien Toulmé, Ce n’est pas toi que j’attendais, Editions Delcourt, 2014.

Après quelques années au Brésil, Fabien et Patricia rentrent en France. Ils ont une fille, Louise, et attendent la deuxième. RAS. La grossesse se passent bien, les examens médicaux l’attestent. Malgré tout, une angoisse tourmente Fabien : LA TRISOMIE.

Résultat de recherche d'images pour "ce n'est pas toi que j'attendais"

 

Cette angoisse ne le quitte pas jusqu’à l’accouchement. Elle s’intensifie même lorsqu’il découvre le visage de sa fille. Elle est… disons… différente. Ce n’est vraiment pas elle qu’il attendait. Les infirmières le rassurent encore et toujours. Mais les doutes de Fabien persistent. A raison. Le diagnostic tombe quelques jours plus tard. Julia est trisomique. C’est alors un flot un torrent de larmes qui ne cessent de couler. Fabien le vit mal. Très mal. Il vit d’ailleurs mal de le vivre mal. Bref grosse déprime.

 

Résultat de recherche d'images pour "ce n'est pas toi que j'attendais"

Malgré la colère, la tristesse, la peur… Patricia et Fabien doivent faire face à la différence de leur fille, aux regards des autres. Il rentrent de plein pied dans le monde de l’handicap avec son lot de rendez-vous médicaux et autres suivis longs et laborieux. Le premier rendez-vous médical est des plus réconfortants « Les enfants trisomiques sont exceptionnels. Ils sont pleins d’amour, de joie de vivre… en général les papas deviennent gagas avec ces petites filles ». Ça n’a pas loupé la famille entière tombe sous le charme de Julia, ce bébé-chou plein d’amour.

Résultat de recherche d'images pour "ce n'est pas toi que j'attendais"

 

Cette BD autobiographique nous livre alors le long chemin d’acceptation qui a mené l’auteur à sa fille : du rejet total jusqu’à l’amour inconditionnel d’un père pour sa fille. L’histoire est évidemment touchante. Mais je suis complètement passée à coté. J’irai même jusqu’à vous avouer qu’en ce moment même je peine à écrire ce billet tellement je n’ai rien à dire sur cette BD. J’ai un peu honte car le sujet est grave, l’histoire est vraie. Mais non rien. Enfin si j’ai bien senti, ressenti même partagé la tristesse des parents si bien que ça m’a plombé le moral jusqu’au dénouement pourtant heureux. Objectivement je pense que c’est une belle BD, subjectivement ça a été un peu douloureux.

Et s’il fallait mettre une note : ★★☆☆☆

bd_de_la_semaine_pti_black                                                                                       Chez Moka

Publicités

24 réflexions au sujet de « Ce n’est pas toi que j’attendais »

  1. Je comprends ton ressenti même si je ne le partage pas. C’est tellement intime! Et tu n’as pas à avoir honte!
    C’est ma prochaine BD de la semaine, je te rajoute en lien, c’est drôlement intéressant de voir les différents avis sur cet album!

  2. Moi j’ai beaucoup aimé surtout parce que le père n’est pas parfait dans sa découverte de son enfant. Je peux comprendre ton point de vue.

  3. J’ai beaucoup aimé cette BD aussi, il se livre à coeur ouvert sans faire l’impasse sur ses gros doutes au moment de la découvert de la trisomie de sa petite fille. Sur ce point-là, il a été plus qu’honnête car le « politiquement correct » ne permet pas toujours de dire ce qu’on a vraiment sur le coeur sur de tels sujets, au risque de choquer les gens.

  4. J’avais tellement aimé ! Un de mes plus gros coups de coeur BD de l’an passé 😉
    Mais on ne peut pas tout aimer et ton ressenti est tout à fait légitime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s