Le sursis

Gibrat, Le sursis : tome 1. Aire libre, 1999

En 1943, Julien est réquisitionné pour le service militaire en Allemagne. Il s’échappe du wagon in extremis et court se réfugier chez sa tante. Le lendemain les gendarmes viennent lui annoncer le décès de ce dernier : le train en direction de l’Allemagne a été bombardé. On a retrouvé les papiers de Julien sur une victime visiblement méconnaissable puisqu’on la prend pour lui. Il assiste alors depuis se fenêtre à son propre enterrement.

A Cambeyrac, petit village aveyronnais, la guerre occupe tous les esprits. Elle divise, au cours de débats agités. Elle rassemble autour d’un dernier hommage rendu à l’un des leurs. Puis, la vie continue sur les terrasses de café, sur les places de marchés… Julien suit toutes ces agitations quotidiennes et politiques depuis sa fenêtre. Son attention est particulièrement dirigée vers Cécile – serveuse au café de la place principale – dont il est amoureux. Il bouillonne lorsqu’il la voit flirter avec un soldat…

Le graphisme est très beau. Le récit traduit bien l’ambiance quotidienne dans le contexte belliqueux de la Seconde Guerre mondiale : la peur, le système D, la résignation… Mais je dois l’avouer je me suis terriblement ennuyée.

Et s’il fallait mettre une note :

bdc0a-logo2bbd2bmango2brouge

Publicités

20 réflexions au sujet de « Le sursis »

  1. Quel dommage que tu te sois ennuyée… Moi j’ai vraiment beaucoup aimé, ce mélange de romantisme, de sensibilité, et de seconde guerre mondiale.
    Mais peut-être est-ce une histoire plus masculine? Avec ce rapport entre Julien et Cécile, cette façon qu’il a de l’observer. Je ne sais pas…

  2. Oh ben non quand-même! Ca mérite un blâme ca, m’enfin, Gibrat, le Sursis, tout le monde aime normalement… 🙂 Essaye peut-être Mattéo, c’est plus historique, moins contemplatif, moins épistolaire, plus d' »action ». Par-ce que bon Gibrat niveau dessin et ambiances c’est quand-même dommage de passer à côté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s