Notes

Boulet, Notes. Tome 1 : Born to be a larve, Delcourt, 2008

Quasi adulé sur la Toile, Gilles Roussel alias Boulet, cède à la demande de ses fans et publie sous format papier les strips de son blog. Ce premier tome regroupe ceux de juillet 2004 à juillet 2005. Boulet partage son quotidien avec beaucoup d’humour et de dérision.

boulet-notes

Boulet a longtemps hésité à sortir le blog en album « à cause [dit-il] du syndrome de Frankestein » :

« Imagine[z] que le livre soit un être humain. Il y a un processus de genèse bien défini. On a une idée, on la laisse germer… elle prend forme petit à petit… On y passe des mois, on peaufine… Et au final, on a un album. Il sera peut-être super-banal mais cohérent. Le blog c’est un incubateur : [il] y fai[t] des trucs à droite à gauche. Indépendamment ils ont l’air super. Mais si on assemble, ça donne un truc monstrueux. » Du coup, Boulet s’est décidé à publier un album qui s’apparente plus un recueil de souvenirs sans vraiment de cohérence car effectivement il n’y a pas. On y retrouve sa vie en colocation, des souvenirs de ses années d’études, des clins d’œil à ses amis-collègues auteurs, une déclaration d’amour à la SNCF, le récit de son voyage à Séoul…

Voici un recueil où les 25-35 ans ne peineront pas à s’y retrouver grâce des références telles que Dragon Ball Z ou Goldorak. Ses incidents avec la SNCF parleront également à plus d’un lecteur. Pour ma part, j’ai eu du mal à me retrouver dans ses longs passages très très geek avec des termes informatiques assez techniques.

Cette BD m’a été vivement conseillé par l’une de mes libraires préférée qui je cite n’a jamais autant ri à la lecture d’une BD. C’est vrai, cette BD est pleine d’humour. J’ai passé un bon moment. Mais j’avoue ne pas avoir été séduite par le graphisme qui m’a un peu dérangé dans ce premier tome. J’ai eu l’impression que l’auteur se cherchait un peu tant les traits de ses dessins sont différents. J’ai trouvé ceux des premières pages esthétiquement désagréables. Je devrais plus accrocher avec ceux des tomes suivants.

Et s’il fallait mettre une note :

Publicités

4 réflexions au sujet de « Notes »

  1. Graphiquement, Boulet est dans l’expérimentation permanente. Non qu’il se cherche, il s’est déjà trouvé à cette époque via la bd Raghnarok, par exemple, mais parce qu’il s’amuse à tester des choses très différentes. D’où cette impression de fourre-tout, en effet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s