La liste de mes envies

Grégoire Delacourt, La liste de mes envies, Lattes, 2012

Jocelyne avait une chance sur un million de rencontrer un Jocelyn. Elle avait également une chance sur un million de tomber enceinte dès la première fois. Nous ne sommes donc pas étonnés lorsque celle-ci remporte une cagnotte de 18 547 301,28 euros alors qu’elle joue pour la première fois à l’Euromillions. Mais que faire de tout cet argent ? Jocelyne débute une réflexion sur sa vie…

imagesJocelyne Guerbette est un personnage très attachant. Attendrissante, elle nous dévoile ses rêves avec beaucoup de pudeur et de délicatesse : « Au CM2 je rêvais d’embrasser Fabien Derôme et c’est Juliette Bocquet qui a eu droit à son baiser. Le 14 juillet de mes 13 ans j’ai dansé sur « l’été indien » et j’ai prié pour que mon cavalier hasarde sa main sur ma poitrine nouvelle. Il n’a pas osé. Après le slow je l’ai vu rire avec ses copains. L’année de mes 17 ans j’ai rêvé que ma mère se relève du trottoir où elle est tombée brutalement […] A 20 ans je rêvais d’être styliste de filer à Paris suivre les cours du studio Berçot ou d’Esmod mais mon père était malade déjà et j’acceptai ce travail à la mercerie de Mme Pillard ». Mercerie qu’elle achètera au décès de cette dernière.

Malgré tous ces rêves inachevés, Jocelyne est une femme, épouse, mère et mercière heureuse. Pleine de bonté, elle n’hésite pas à rendre service pour égayer son entourage. Son blog dixdoigtsdor y contribue largement. Mais alors que peuvent apporter de plus ces 18 millions d’euros ? Ne risqueraient-ils pas au contraire, de nuire à cet équilibre ?

Forte en apparence, Jocelyne a connu des moments douloureux (perte de sa mère, décès sa fille encore nourrisson, maladie de son père…) qui l’ont fragilisé. Une trahison ultime de l’être tant aimé a fini par l’achever. Il a fallu partir pour se reconstruire…

La liste de mes envies est un beau roman au sens noble du terme. C’est une lutte de l’essentiel contre l’artificiel. De l’amour contre l’argent. De la bonté contre la perversité humaine…

Pour finir, je tiens à souligner le talent de l’auteur homme qui réussit merveilleusement bien à se mettre dans la peau d’une femme ; jusqu’à en deviner les secrets, les rêves enfouis, les espoirs, les joies, les peines, les déceptions et frustrations…

Et s’il fallait mettre une note :

Publicités

8 réflexions au sujet de « La liste de mes envies »

  1. J’ai beaucoup aimé celui-ci. Je l’ai même offert. Mais j’ai été très déçue en revanche par son dernier « La première chose que l’on regarde ».

  2. Pour moi, le plus beau roman d’un écrivain homme qui se met dans la peau d’une femme, c’est « Dalva » de Jim Harrison, imbattable, au sommet de mes lectures!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s