Rentrée littéraire 2013

Daniel Morvan, Lucia Antonia, funambule. Zulma, 2013.

Lucia Antonia est le nom de scène d’une jeune funambule. Ses représentations spectaculaires, avec sa sœur jumelle funambule Arthénice, ont fait la fierté du cirque fondé par son grand-père Alcibiade. Mais un jour Arthénice chute. Le monde merveilleux de Lucia Antonia s’écroule. Endeuillée, elle consigne à présent sur des petits carnets son passé regretté…

funambuleC’est avec enthousiasme que j’ouvris le paquet envoyé par mes libraires préférées contenant les livres faisant la rentrée littéraire. Mais quelle fut ma déception lorsque je découvris le titre du premier : Lucia Antonia, funambule. FUNAMBULE ? Non, pas du cirque !

Réalisé par Maxime Veloso

Réalisé par Maxime Veloso

Je l’avoue. J’ai toujours été hermétique au monde du cirque. Oui ce monde merveilleux. Chez moi ce n’est pas de l’émerveillement qu’il a suscité, petite mais plutôt de la pitié, de l’ennuie et parfois de la peur. De la pitié pour ses animaux enfermés pour amuser ; et à vrai dire – entre nous – voir un phoque courir après un ballon ne m’a jamais amusé mais plutôt profondément ennuyé. De la peur pour ses acrobates, ses funambules perchés si haut pour nous impressionner. Bref, ces spectacles ne m’ont jamais procuré de plaisir. Comment un roman traitant précisément de cela pouvait-il me plaire ?

En réalité à peine ouvert, je l’avais déjà terminé.

Lucia Antonia, funambule est un roman plein de poésie. Après la disparition de son âme sœur, Lucia Antonia décide de retourner sur les pas de leur rencontre. Une presqu’île magnifique. Elle y fait des rencontres exceptionnelles. C’est à travers elles, qu’elle entame son travail de deuil en naviguant entre le passé et le présent…

Elle fait une rencontre qui s’avérera salvatrice : Eugénie et Astrée, une mère et sa fille réfugiées. Elles vont l’aider à renouer avec le monde du cirque. Elle se lie d’amitié avec un garçon voilier qui après lui avoir tendu des fils, lui fait découvrir de bons vins. Puis, elle fait la connaissance d’un artiste peintre, propriétaire du moulin avec qui elle se dispute l’image d’Arthénice. C’est à travers cette rencontre parfois conflictuelle que Lucia Antonia mène une belle réflexion sur la liberté, la vie, la mort…

Avec Lucia Antonia on découvre l’envers du décor. Derrière ces spectacles, cette magie de la souffrance, de la dureté et de la précarité. Cette immersion dans le monde du cirque m’a fait repensé à ce beau film De l’eau pour les éléphants (non je n’ai pas lu le roman). Une belle histoire d’amour également pleine de poésie dans un monde qui fait illusion.

affiche-De-l-eau-pour-les-elephants-Water-for-Elephants-2011-1

Avec une narration fluide et dynamique, Lucia Antonia, funambule est un roman agréable à lire.

Et s’il fallait mettre une note :

Publicités

4 réflexions au sujet de « Rentrée littéraire 2013 »

  1. Nos libraires préférées t’avaient préparé un colis surprise ? Ouh là, quelle aventure ! Je suis bien contente de plonger moi-même dans leur boîte aux trésors, même si là tu as plutôt fait une belle découverte, semble-t-il.

    • Je crois que c’est ce que j’ai aimé justement… Le côté « je n’en fait pas trop ».. un peu dans la retenue mais le tout fait avec beaucoup de poésie 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s