Presse en ligne

Jean-Marie Charon, Patrick Le Floch, La presse en ligne, La Découverte, 2011.

A l’ère du tout numérique, la notion de presse en ligne semble confuse. Les auteurs la définissent alors, ici. La notion de presse en ligne fait d’abord référence à un contenu d’information produit dans le cadre d’un projet éditorial. La presse en ligne joue le même rôle que les médias traditionnaux : exercer un rôle de médiateur entre les événements, les phénomènes, les problèmes qui parcourent une société et chacun des membres de celle-ci. La presse en ligne met en fait en valeur ce rôle en s’appuyant sur les fonctionnalités et les potentialités des technologies numériques en ligne.

presse en ligneComme la presse papier, la presse en ligne n’est pas à l’abri des problématiques financières. Elle subit les contrecoups de la crise en 2008. Il faut alors s’adapter, se réinventer.  La dématérialisation de l’information n’a pas placé les éditeurs de contenus en position de force. De nouveaux intermédiaires (FAI, moteurs de recherches…) interviennent dans le processus. Il faut faire face à de nouveaux enjeux. « Confrontée à un support où règne la profusion de l’offre la presse en ligne se doit de développer une démarche marketing très active, en même temps qu’elle déploie tout un éventail d’activités et de services commerciaux, capables de compléter l’insuffisance de rémunération par la publicité et la vente d’information ». Alors chaque site de presse en ligne (émanation d’un média ou pure player) dispose de structures marketing et de commercialisation.

Les usagers de l’Internet accèdent à l’information par le biais de liens et d’agrégateurs. Les référencements et les recommandations (via les réseaux sociaux notamment) sont de nouveaux enjeux à prendre en compte.

La notion de presse écrite en a fait émerger une autre : « le webacteur » [Pisani 2008]. L’avènement du web 2.0 a ouvert au public des pratiques d’autoproduction allant du commentaire d’un article à l’animation d’un blog ou/et d’une page Facebook. La frontière entre le public et le contributeur-producteur de contenu est désormais brouillée.

Sommes-nous passer de la presse objet d’information à la presse objet de consommation ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s