La servante insoumise

Jane Harris, La servante insoumise. Points, 2010

Bessy vient de quitter Glasgow où elle était choyée par son défunt protecteur. Sur le sentier un panneau indique Castle Haivers. Intriguée, Bessy décide de s’y rendre. Elle fait connaissance avec Arabella Reid, maîtresse des lieux qui l’engage aussitôt comme servante. Cette dernière se retrouve très vite, à répondre à des ordres inattendus, originaux, saugrenus même. L’excentrique Arabella Reid ne s’arrête pas là. Chaque jour, Bessy doit consigner chaque geste et pensée dans un petit cahier. En réalité, Arabella Reid souvent délaissée par son époux James Reid (trop occupé par ses ambitions politiques) se passionne pour ses domestiques qu’elle étudie à travers ses écrits « Observations sur les mœurs et le caractère de la gente domestique de [son] époque ». Bessy découvre cet ouvrage où se cache la vérité à son sujet. Bessy – ou plutôt Daisy  « une vile catin »-  traîne, malgré son jeune âge (15 ans), un passé sordide. Maîtresse connaît toute la vérité ! Cependant, ce n’est pas ce qui contrarie Bessy. Les observations révèlent l’existence d’une rivale : Nora, la servante irlandaise parfaite. Parfaite mais morte. Même décédée Nora n’en demeure pas moins une rivale. Verte de jalousie Bessy veut à tout prix se venger de sa maitresse qui ose préférer une autre qu’elle. C’est alors qu’elle « invite » le fantôme de Nora parmi elles. C’est la décadence pour Arabella. Bessy ne se doutait sûrement pas que cette petite plaisanterie allait tourner au drame : Arabella sombre dans la folie ! Démesurée comme réaction, non ? Mais qu’est-il arrivé à Nora ? Bessy va bientôt le découvrir… Une histoire bien triste où le révérant Pollock est mis en cause.

jane harrisTantôt triste, tantôt drôle… Tantôt dynamique, rythmé, alléchant tantôt long parfois même ennuyeux ; la servante insoumise est un livre déroutant ne serait ce que par son titre. Servante insoumise ? Certes, Bessy est une jeune fille au caractère bien trempé. Certes, elle n’a pas sa langue dans la poche. Mais insoumise ? Je ne suis pas convaincue. 

Et s’il fallait mettre une note :

Publicités

2 réflexions au sujet de « La servante insoumise »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s